Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Score 1 à 0 pour les youyous!

Publié le par Filbert

Sur le toit d'un immeuble, Aniel l'ange de Laurent, attendait en astiquant son fusil de sniper. Il frottait avec soin la crosse sur laquelle on pouvait l'inscription: "In God we trust". Puis il vissa son silencieux au bout du canon.

Aniel était à présent doté d'une splendide paire d'ailes de plumes blanches dans le dos. Le problème c'est qu'elles lui permettaient de voler aussi bien qu'un lave-vaisselle lancé du haut de la tour Eiffel. De plus ce n'était pas très discret. Heureusement il pouvait encore les cacher sous des vêtements amples. Ces ailes étaient le résultat d'une limitation infligée par les services administratifs angéliques pour insubordination envers un fonctionnaire de Dominique.

 

La cible d'Aniel était Alessandra Lagross-Mégère, directrice de Merdemol la célèbre boite de production de télé-réalité. En vérité Alessandra était Anarazel, un démon au service de Nybbas, le prince-démon des médias. Les services secrets angéliques soupçonnaient Anarazel de diffuser des messages subliminaux durant ses émissions en prime time sur la première chaîne du pays et ce à des heures de grande audience en plus. Messages subliminaux qui inciteraient les gens à la débauche et au péché !

Alessandra-Anarazel sortit des studios pile à l'heure prévue. Après avoir identifié la belle aura rouge démoniaque d'Anarazel grâce à son pouvoir de détection du mal, Aniel l'ajusta dans son viseur alors qu'elle s'apprêtait à monter dans sa Ferrari.

*PLOP* (bruit sourd d'un tir de fusil équipé d'un silencieux).

Anarazel trébucha au même instant ce qui lui sauva la vie. Elle se prit tout de même le projectile dans l'épaule. Sans hésiter une seconde elle plongea derrière le volant de sa Ferrari, mit le contact et démarra en trombe.

Aniel poussa un juron. Il sauta dans le vide du toit de l'immeuble et atterrit sans dommages 8 étages plus bas dans une ruelle sombre. Il enfourcha sa Yamaha et se lança à la poursuite de la Ferrari. Il n'eut pas trop de mal à rattraper le véhicule du démon grâce à sa moto qui pouvait se glisser partout.

 

La Ferrari prit alors le périphérique, espérant profiter de sa vitesse sur autoroute pour semer son poursuivant.

Aniel commençait à se faire distancer. Alors, profitant du fait que le coin était désert, il prit appui de ses deux pieds sur le siège de sa moto, invoqua sa Juste-Lame dans la main droite et poussa sur ses jambes de toutes ses forces.

Anarazel cru un moment avoir semé son poursuivant mais une lumière aveuglante provenant du ciel vint l'éblouir. La seconde d'après Aniel tomba droit sur véhicule le frappant de plein fouet de son arme de lumière. La Ferrari fut coupée en deux net dans le sens de la longueur et les deux morceaux, lancés à plus de 280km/heure, allèrent s'abîmer dans le décor.

 

Anarazel s'extirpa tant bien que mal du tas de ferraille qui fut un jour une voiture de luxe, se remit debout et prit une seconde pour reprendre son souffle. Elle avait un bras arraché, était brûlée au troisième degré sur plus de 80% du corps et saignait abondamment. Mais ces blessures n'empêchaient pas un être surnaturel de se tenir debout, même si le danger de mort était bien réel. En dépensant un peu de son pouvoir elle pourrait soigner tout çà en quelques minutes. Mais les minutes elle n'en avait pas...

Aniel était déjà là face à elle, vêtu de son armure d'or, les ailes déployées et l'épée magique à la main. Il avançait calmement, sachant le démon à sa merci.

Anarazel fit appel à ses dernières forces pour cracher un jet d'acide en direction d'Aniel. Ce dernier esquiva sans peine et plongea son épée dans le ventre du démon agonisant. Puis il extrait vivement son arme et lui trancha la tête d'un mouvement circulaire de sa lame. Le corps d'accueil d'Anarazel disparu complètement sans laisser de traces, comme s'il était victime d'une combustion spontanée. C'était le mécanisme qui permettait de ne laisser aucun indice de la présence d'être surnaturels sur terre et donc de protéger le secret du Grand Jeu.

 

 


 

Centre de thalasso-thérapie de la Bourboule...

 

Un vieil homme à l'air bienveillant dans sa chaise roulante faisait face à un adolescent à l'air hautain et belliqueux. Ils étaient en pleine partie d'échecs et c'était au vieil homme de jouer. Mais celui-ci semblait s'être endormi et la partie durait depuis des heures ("voire des jours" selon l'aide-soignante).

Soudain le vieil homme s'éveilla et déplaça l'une de ses pièces, s'empara d'un pion de son jeune adversaire et lui adressa un sourire paternel. L'adolescent au T-shirt d'Iron Maiden se mit en colère  et quitta son siège pour aller râler dans un coin de la pièce.

Le vieil homme se tourna alors vers la télévision. C'était l'heure de son feuilleton favori.

 

"Aaaaamour, Gloire et Beauuutééé !"

Commenter cet article