Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un repos bien mérité

Publié le par Filbert

La porte de l'étude s'ouvrit brusquement sur une Kyllieziane  à la mine inquiète. Filbert tenta de la rassurer.
"Ce doit être encore un animal qui a dû franchir le périmètre et déclencher l'alarme. Tu sais bien que les morts-vivants ne peuvent pas s'approcher du village."
"Et s'ils avaient trouvé un moyen?" dit Kyllieziane guère rassurée.
"C'est peu probable. La lumière vive de la pierre les détruiraient et ils le sentent bien. Je vais aller voir ce qu'il en est. Le guet aura sûrement besoin de gens pour fouiller les environs et trouver ce qui a déclenché l'alarme."
"N'oublie pas d'emporter ton épée."
"Je serai de retour très vite. Prends bien soin de Shar."
Filbert enlaça Kyllieziane puis il se dirigea vers la chambre pour y prendre son épée.  Il fila ensuite vers les escaliers. Kyllieziane l'arrêta à mi-chemin.
"Attends! Avant que tu ne partes je dois encore faire quelque chose."
"Quoi donc?"
"Tend moi ton épée tu veux?"
Filbert dégaina son épée la tendit à Kyllieziane. Elle prononça une formule magique et pose sa main sur l'épée. La lame brilla d'un puissant éclat pendant un instant puis l'éclat s'estompa, ne laissant qu'un léger halo orange autour de l'arme. Kyllieziane rendit son arme à Filbert qui la rangea dans son fourreau.
Il planta un regard curieux dans les yeux de sa femme.
"C'est un sortilège que je viens d'étudier. Il provoquera des brûlures à tes ennemis à chaque frappe."

"Ca me sera bien utile. Tu as encore progressé depuis la dernière fois."


Le couple s'embrassa puis Filbert quitta la maison.



Le lendemain à l'auberge

Tous les habitants du village étaient réunis autour des quatre réfugiés arrivés la veille au soir. Ils avaient rejoint la caravane qui était sensée arriver cette semaine à Sombrelac mais qui, hélas, n'atteindrait jamais sa destination.
À deux jours du village ils étaient tombés dans une embuscade tendue par des goules. Les monstres étant beaucoup plus nombreux ils furent contraint de fuir. Aidan, Eirik, Arcelias et Alma avaient pris la direction du village, des goules à leurs poursuite.
Ils étaient les quatre premiers survivants à être parvenus jusqu'au village. Et ils seraient probablement les seuls.

Après avoir entendu leur histoire, Filbert grimpa sur le bar son oud à la main et improvisa une courte balade mettant en scène les nouveaux arrivants affrontant le danger pour arriver au village.

Quatre bons compagnons en route pour Sombrelac

Avaient là pour mission de défendre un convoi

Contre de sombres choses aux pouvoirs démoniaques

Armés pour ce faire de leur courage et leur foi.

 

Ils voyagèrent sans crainte, échangeant les potins.

Soudain au point du jour, approchant en silence

Survinrent les Sans-repos à l'insatiable faim.

 

Les héros engloutis sous les monstres maudits

Luttèrent vaillamment, entraînant dans leur danse

Goules et nécrophages et putrescents zombies.

 

Mais les vils Sans-repos étant bien trop nombreux

Les vaillants compagnons furent contraints à la fuite

S'ils ne souhaitaient pas finir cadavéreux.

 

Une course effrénée à travers la forêt

Les mena à l'abri du cruel soleil noir.

Au milieu du chaos, tel un havre de paix

Sombrelac est pour tous une note d'espoir.


Il reçu des applaudissements et Arcelias l'invita à boire un verre à leur table. Il accepta avec joie l'invitation et en profita pour faire connaissances avec ces nouveaux venus.

C'est ainsi qu'il apprit que le but de leur voyage était la ville d'Arkihine. Chacun s'y rendait pour ses propres raisons.

Arcelias, l'homme le plus âgé de groupe, était un alchimiste de talent et espérait y trouver les ingrédients nécessaires pour la suite de ses recherches.

L'autre humain se nommait Aidan et était un combattant mercenaire qui pensait pouvoir trouver à Arkihine suffisamment de travail pour faire fortune, voire pourquoi pas rejoindre une compagnie de mercenaires.

Le nain, Eirik, était né dans la cité naine de Karak Varn dans les Cimefroides. Abandonné par ses parents à cause de son apparence, il a quitté sa cité natale le jour de sa majorité pour fuir les moqueries et les violences physiques que les autres nains lui faisaient subir. Il s'est alors lancé sur les routes, vivant de mercenariat grâce à son maniement de la hache et à ses étranges facultés mentales. Il espérait trouver à Arkihine un nouveau foyer, où il ne serait pas sans cesse victime des quolibets.

Le dernier membre du groupe, Alma, était une jeune magicienne humaine cherchant sans cesse à améliorer son art. Elle comptait se rendre à l'académie de magie d'Arkihine pour y étudier de nouveaux sortilèges.

 

Filbert leur annonça son intention de se rendre lui aussi à Arkihine et ils se mirent d'accord pour partir ensembles, dès qu'ils auraient pris suffisamment de repos.

 


 

L'image de l'auberge s'estompa et il n'y eut bientôt plus que brumes dans la boule de cristal. Dans les souterrains d'un vieux château à quelques kilomètres à peine de Sombrelac, une liche se félicita de son plan machiavélique pour s'emparer du village. Elle tendit une main squelettique au dessus de la boule de cristal et se concentra à nouveau. Puis elle prononça le nom de son espion au village afin de le contacter. Il était temps de passer à l'action.

 

 

 

Commenter cet article