Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un nouveau départ

Publié le par Filbert

Un voile de ténèbres surnaturelles recouvrait le ville. La jeune femme s'était introduite discrètement dans le palais et avançait à pas de loup dans le couloir, dague à la main. La lumière de sa torche éclairait faiblement le couloir et la jeune femme cru apercevoir du coin de l'œil l'ombre menaçante d'une créature sur les murs. Elle fit volte-face mais il n'y avait qu'un long couloir vide derrière elle. Raffermissant sa prise sur son arme elle repris son chemin en longeant le mur. Elle arriva devant une double porte donnant sur la salle du trône et la peur l'étreignit à sa simple vue. Le cœur battant, elle tourna la poignée et ouvrit les portes. Une terreur sans nom émanant de la salle du trône lui coupa les jambes. Elle prit une bonne minute pour rassembler son courage et entra dans la salle. Des milliers de voix chuchotantes accompagnaient chacun de ses pas. Des ombres se glissaient en silence de pilier en pilier. Le Mal qui imprégnait l'endroit était presque palpable ici.

La jeune femme manqua de glisser sur une flaque de sang. Elle remonta avec précaution la piste sanglante et l'horreur lui serra les entrailles lorsqu'elle aperçut son époux gisant dans une mare de sang. Il ne semblait pas être conscient mais il respirait encore bien que faiblement.

La jeune femme sentit dans sa nuque un souffle glacé comme la mort. Elle se retourna lentement et se trouva face à elle même. Son image lui adressa un sourire cruel et lui adressa la parole d'une voix d'outre-tombe: « Bonjour...mère... »

Kyllieziane se réveilla en sursaut. Le chant du coq annonça le petit matin. Son regard se porta immédiatement vers le berceau dans le coin de la pièce mais celui-ci était vide.

« Encore le même cauchemar? »

Filbert se tenait sur le pas de la porte, leur fille dans les bras. Il alla s'asseoir sur le lit et déposa sa fille dans les bras de son épouse. Kylliziane berça l'enfant tandis que Filbert s'empara d'une serviette et essuya la sueur qui perlait sur la peau d'ébène de Kyllieziane.

« Kyllie...demain je partirai pour Arkihine pour y chercher des réponses. La ville dispose d'une grande bibliothèque et nombres de sages y résident. Il doit bien y avoir un ouvrage renfermant un certain savoir sur l'interprétation des rêves ou quelqu'un au fait des ces choses là. »

« Tu as l'intention de me laisser seule avec Shar et de voyager vers la capitale? Tu sais que les routes ne sont pas sûres en dehors du village. Les sans-repos rôdent partout. Et le Jour Sombre...»

« Vous serez plus à l'abri ici au village que sur les routes à mes côtés. Grâce aux pierres gardiennes les morts n'approchent pas le village et le Jour Sombre semble avoir ici moins d'emprise qu'ailleurs. Quant à moi tu n'as aucune crainte à avoir. Je sais me faire discret et me servir de mon épée au besoin. De plus je voyagerai plus vite seul que si j'avais à veiller sur ma femme et notre bébé. Et je pourrais même gagner la ville en une dizaine de jours seulement. Je ne serai pas long je te le promet.»

Mais malgré ses paroles rassurantes l'inquiétude ne quittait pas les traits de Kyllieziane. Filbert déposa un baiser sur le front de sa femme, il prit dans ses bras la petite Shar qui s'était endormie paisiblement et l'installa délicatement dans son berceau. Il quitta la chambre et s'arrêta un instant devant le grand miroir du couloir pour examiner son reflet. Jeune halfelin d'une trentaine d'année, Filbert avait les yeux marrons et les cheveux châtains qu'il portait longs et noués à l'arrière à la manière des guerriers, cette coiffure laissant apparaitre ses courtes oreilles pointues. Sa peau blanche avait le teint légèrement hâlé de qui a passé beaucoup de temps à l'extérieur à bourlinguer. Il mesurait 93cm  ce qui est plutôt grand pour un halfelin et avait la carrure mince et athlétique.
Kyllieziane en revanche avait la peau noire et les yeux gris clairs caractéristiques des gens de son peuple, les magirns. Elle avait de longs cheveux noirs et mesurait 88cm. La délicatesse de ses traits et sa silhouette fine rappelaient le physique gracieux des elfes noires mais en version miniature et plus d'une tête se tournait à son passage.
Leur fille Shar avait hérité des traits de sa mère, la même peau d'ébène et les mêmes yeux clairs en amande. Elle n'avait de son père que le sourire.

Tandis que Filbert s'observait dans le miroir il lui sembla voir son reflet lui adresser un clin d'œil et un sourire énigmatique. Délire ou mirage?

Filbert et Kyllieziane s'étaient éveillés il y a six mois dans une grotte non loin d'un petit village et semblaient être atteints d'une forme d'amnésie partielle. En fait, bien qu'ils se souvenaient de leur enfance respective et de leur identité, ils n'avaient aucuns souvenirs de leur vie d'avant. Ils se savaient mari et femme mais ne se remémoraient ni leur rencontre ni leur mariage.
Réfugiés au village de Sombrelac ils apprirent que le monde entier semblait depuis peu souffrir d'une terrible malédiction. Les morts semblaient ne plus trouver le repos et un étrange astre noir venait couvrir le soleil, absorbant ses rayons durant la moitié de la journée, soit près de six heures par jour, ensuite la nuit succédait. C'est durant cette période de la journée, qui fut appelée le « jour sombre », que les évènements les plus sinistres se déclenchaient : les morts quittaient leur sépulture pour venir hanter les vivants, des navires étaient retrouvés en pleine mer dérivant sans équipage, des monstres étaient aperçus dans les campagnes et les souterrains, des catastrophes naturelles frappaient des régions entières et les plus vils instincts semblaient animer les criminels. Même le commun des mortels semblait affecté, dans une moindre mesure toutefois, par cet étrange tendance au mal.
Des civilisations entières avaient disparu sous les assauts des morts-vivants qui écumaient les campagnes et les survivants s'amassaient dans d'immenses villes afin de profiter de leurs nombres pour se défendre. Rares étaient les petites communautés qui, comme celle Sombrelac, ne subissaient pas les attaques des morts-vivants et elles devaient leur survie aux propriétés d'une étrange pierre de roche qui diffusaient une lumière protectrice une fois les ténèbres tombées.

Filbert sortit préparer Redgy son fidèle poney pour le voyage du lendemain. Il n'emporterait avec lui que quelques vivres, son arc et des flèches pour la chasse, de maigres économies et l'épée qu'il avait retrouvé à sa ceinture six mois auparavant et qui semblait avoir des propriétés magiques.

A l'étage Kyllieziane s'habilla et quitta la chambre pour se rendre dans l'étude, où elle se plongea dans son grimoire de sortilèges. Elle avait dû être une puissante magicienne par le passé mais elle avait presque tout oublié et devait reprendre les bases.

Dans la chambre Shar dormait toujours à poings fermés. Son ombre s'anima comme si elle était douée d'un vie propre et quitta le berceau...

 

 

 

 

(A suivre)

Commenter cet article